• Pluies d'animaux morts, ça continue...

    Mais personne n'en parle plus alors que ce sont les signes d'un dérèglement profond et irréversible. Ainsi les chauve-souris tombent en masse tout comme cette "hécatombe de 400 baleines-pilotes signalée aux îles Malouines"... L'un de nos lecteurs nous signale que "Un banc de plus de 400 globicéphales morts échoués a été retrouvé le 12 Mars sur l'ile inhabitée de Speedwell dans les iles Malouines par Christopher May un berger de la région, lorsqu'il y a accosté pour s'enquérir de son troupeau de moutons. Il a estimé qu'ils étaient morts depuis au moins 10 jours, et les a compté une à une, "ils étaient exactement 400, allant d'une longueur de 1.5 à 7 mètres, échoués là sur la plage... Il y a maintenant des milliers de pétrels qui profitent de ce festin inattendu, et l'odeur du charnier est devenu insupportable". Pour mieux se rendre compte du suicide, regardez la carte Google, chaque fait est étayé d'un article dans la presse. Le phénomène est mondial.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :