• La nouvelle arnaque sur le web: le typo squatting

    La nouvelle arnaque sur le web, le typo-squatting

    Free Image Hosting at www.ImageShack.us 

    Le typo squatting, c'est l'enregistrement de noms de domaines suspects, qui visent le profit en s’appuyant sur les noms mal orthographiés de personnes ou de sociétés. Cette nouvelle arnaque se base sur le fait que beaucoup d'internautes effectuent des fautes de frappes en tapant le nom d'un site.

    Le typo-squat, dans sa version la plus bénigne, déroute les internautes vers des sites qu’ils n’ont jamais eu l’intention de consulter. Plus grave, il pénalise des entreprises honnêtes en détournant leurs clients ou en les obligeant à payer pour les récupérer. Au pire, il conduit à des scams en ligne, des offres d’enrichissement rapides et autres promesses fallacieuses et dangereuses. »

    Le but pour ces typo-squatteur est de faire une maximum de bénéfice et récuperer un maximum de données confidentielles sur les utilisateurs.

    Le rapport publié par McAfee indique l’étendue du problème et précise son impact sur les principales catégories de sites Web. Parmi les points les plus marquants, signalons que :
    Faire une faute de frappe sur un URL très courant a 1 chance sur 14 de conduire au site d’un typo-squatter.
    Les sites pour jeunes et enfants sont les plus touchés : plus de 60 % des sites les plus squattés visent les moins de 18 ans, les squatters s’attaquant à des domaines comme webkinz.com, clubpenquin.com et neopets.com

    Certains typo-squatters vont jusqu’à utiliser cette méthode pour présenter de la pornographie aux enfants. En effet, 2,4 % des sites de typo-squat testés (soit plus de 46 000) présentent un tel contenu et certains squattent des sites destinés aux enfants.

    Les cinq catégories les plus squattées sont :
    Les sites de jeux comme miniclip.com, runescape.com ou minijuegos.com, avec une probabilité de 14 %.
    Les compagnies aériennes, comme ryanair.com, united.com ou lufthansa.com (probabilité de 11,4 %)
    Les grands sites de média comme vh1.com, globo.com et qvc.com (10,8 %)
    Les sites de rencontres comme plentyoffish.com, true.com ou singlesnet.com (10,2 %)
    Les sites en rapport avec les technologies ou le Web 2.0 (9,6 %)
    Les services automatisés de publicité génèrent de l’argent pour de nombreux sites de typo-squat. Par exemple, l’étude a montré que les publicités d’un moteur de recherche apparaissent sur 19,3 % des sites suspectés de typo-squat.

    Source: http://zataz.com

    La prudence est donc toujours de mises. Internautes, faites attentions ou vous mettez les pieds.


     

    >>>retourner à l'accueil des actus <<

     

     

    <script type=text/javascript> </script>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :