• Kouchner veut faire payer les frais aux otages se rendant dans les zones à risques

    Kouchner veut faire payer les frais aux otages se rendant dans les zones à risques

    Le chef de la diplomatie, Bernard Kouchner, a promis lundi qu'il ne serait pas demandé aux journalistes et humanitaires de payer les frais de secours que l'Etat veut à l'avenir se faire rembourser par des Français en perdition en vertu d'une loi débattue à l'Assemblée nationale.

    "Ni les journalistes ni les humanitaires ne seront concernés", a assuré le ministre, interrogé par des médias sur son projet de loi sur l'action extérieure de la France, déjà adopté par le Sénat.

    L'article 13 prévoit que "l'Etat peut exiger le remboursement de tout ou partie des dépenses qu'il a engagées ou dont il serait redevable à l'égard de tiers à l'occasion d'opérations de secours à l'étranger au bénéfice de personnes s'étant délibérément exposées, sauf motif légitime tiré notamment de leur activité professionnelle ou d'une situation d'urgence, à des risques qu'elles ne pouvaient ignorer".

    "C'est complètement explicite", a estimé Bernard Kouchner, alors que des ONG comme des partis politiques d'opposition lui ont demandé d'exclure formellement journalistes et humanitaires du champ d'application de la loi.

    "Il ne faut pas faire de liste" parce qu'elle serait réductrice, ne pourrait pas couvrir toutes les situations professionnelles, a-t-il expliqué, citant les journalistes stagiaires ou les logisticiens impliqués dans une action humanitaire sans être médecin. La loi vise les "agences de voyage et touristes", a-t-il fait valoir.


    >>>Retourner au sommaire des actus/Buzz<<<


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :